vendredi 5 septembre 2014

Fichiers autocorrectifs en CM1





L'élève est capable de planifier son temps et d'organiser son travail. Il est en mesure de se prendre en charge personnellement. Il a conscience de la nécessité de s'impliquer, de rechercher des occasions d'apprendre. Grâce à ces compétences, l'élève acquiert de l'autonomie dans son travail.






Matériel


  • Découper les marges blanches pour que chaque fiche, pliée en deux, ait bien un contour plastique. 
  • Il y a 44 fiches de maths, 66 de français, 14 fiches corrections. Prévoir donc 62 feuillets plastiques.

  • Placer des gommettes et codifiez-les selon l'ordre de vos leçons. Les élèves ne pourront prendre la fiche si la leçon a déjà été étudiée en classe.
  • Pour faciliter le suivi des leçons : prévoir un affichage proche de l'emplacement des fiches. A chaque leçon, un élève vient détacher une feuille :



  • Version plus cheap et plus rapide à réaliser : dans un classeur, fiches A4 placées dans des pochettes plastiques (voir ci-dessous). Les élèves se servent dans le classeur ... 





Mise en place


  • Les élèves ont un cahier de travail autonome. J'utilise un cahier avec une couleur identique au cahier du jour mais en petit format.
  • Quand peuvent-ils les faire ? Quand ils ont terminé un travail ou lors de moments prévus spécifiquement à du travail en autonomie.
  • Autocorrection : les élèves vont chercher une fiche correction quand ils ont terminé. Ils se corrigent en vert. Cependant, l'enseignant regardera leur travail (et leur correction).
  • Codification : le PE reporte les réussite après vérification en apportant un code dans le tableau ci-dessous. Vert (acquis), jaunes (en cours), rouge (non acquis).





7 commentaires:

  1. Génial ces fiches, je vais m'en servir pour mes cm2 en difficulté. Merci! Serait-il possible d'en avoir une en version modifiable pour en créer d'autres sur le même modèle?

    RépondreSupprimer
  2. Merci. Je peux envoyer les fichiers modifiables par mail (je reçois vos adresses mail quand vous postez un message). Par contre, ces fichiers sont réalisés avec le logiciel Pages sur Mac. Si vous ne l'avez pas, vous ne pourrez pas les éditer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, j'étais en GS cette Anne et j'y ai expérimenter les ateliers autonomes, convaincu qu'on devait pouvoir faire de même dans les autres cycles.
      Il se trouve que je serai en CM1 l'an prochain. Est-il possible de me faire parvenir une fiche en pages (je suis sous Mac ) ? Si ça marche et je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas, on peut imaginer de partager ensuite nos fiches respectives.
      Bravo pour ce blog qui va m'aider à me lancer. Où puis-je vos écrire pour vous communiquer mon mail ?

      Supprimer
  3. Bonjour, merci beaucoup pour ce travail et ce partage !! Pour le moment je me suis plongée dans les fichiers autocorrectifs de français et leur correction. Vue la quantité de pages j'ai tout relu avant de plastifier et si cela vous intéresse, j'ai remarqué quelques coquilles (notamment dans le fichier de correction). En tout cas bravo encore !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour et merci pour votre commentaire et votre proposition. Je prends les corrections avec plaisir (peut-être en passant par la page Facebook ?). Mes élèves me signalent régulièrement des coquilles mais je n'ai pas toujours le temps de m'y replonger pour les corriger une à une ... :)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Je suis à la recherche de ce type de travail. Je vous félicite.

    J'aimerais l'adapter à une pédagogie coopérative Freinet .

    Sur quoi vous etes vous appuyé pour faire vos fiches.
    1)Est ce que cela est progressif et vous permet de remplir les livrets de compétences?

    2) Que fait un élève s'il n'a pas réussi une fiche ?

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour et merci,

    C'est peut-être avec vous que j'ai discuté via Facebook.

    Pour l'utilisation, je pense que chacun peut trouver une utilisation qui lui convient. Le tout est de permettre à chaque élève d'avoir le temps pour les faire. En autonomie, les meilleurs élèves s'en saisiront plus facilement car ils finissent leur travail plus vite. Dégager donc du temps (atelier, etc...).

    Les élèves prennent essentiellement les fiches sur les notions déjà étudiées, ou du moins celles dont ils pensent qu'ils sont capables de faire. Si ce n'est pas réussi, on peut y revenir plus tard dans l'année.

    Il s'agit pour eux d'un entraînement, un réinvestissement. Le PE peut voir quels sont les élèves qui ont besoin de retravailler quelques notions (en petits groupes).

    RépondreSupprimer