samedi 4 octobre 2014

Entrée dans l'Histoire, la chronologie



L'élève comprend que l'Histoire est marquée de repères.  Il acquiert les bases pour structurer le temps. 





La frise historique

En arrivant dans ma nouvelle classe, la frise historique ne me plaisait guère. Les périodes historiques y sont toutes concentrées, recroquevillées les unes aux autres afin de tenir sur "une largeur pas très large". Les repères écrits sont presque illisibles selon notre placement dans la classe. On associe vaguement des images à une période donnée, sans pouvoir les rattacher à une date, à un personnage.

Bref, je me lance dans la construction de notre propre frise. Armés d'une longue bobine de ficelle qui va courir le long des murs de la classe, nous accrocherons personnages, événements, oeuvres sur cette ficelle au "fil" de leur rencontre. Cela pourra se faire évidemment en Histoire, mais aussi en histoire des arts ou en sciences (par exemple Copernic quand nous étudions l'astronomie), en Instruction civique et morale, ... 








Il est important de faire prendre conscience du temps qui passe aux élèves, de préserver une certaine proportionnalité du fil chronologique. Il faut donc mettre en évidence les longues années qui séparent certaines périodes : celle du temps des dinosaures ou des premiers hommes préhistoriques par rapport aux périodes plus contemporaines.






La ficelle permet de donner cette sensation en regroupant une partie de la bobine en un petit noeud. On comprend alors que beaucoup d'années passent sans prendre trop d'espace dans la classe.



Les repères de datation


La lecture d'un acte de naissance marocain permet de noter des informations atypiques. 

L'origine de ce document administratif ne saute pas immédiatement aux yeux. Ainsi, la date de naissance peut paraître originale : Vingt Joumala Oula 1427. La réflexion amènera les élèves, guidés par l'enseignant, à comprendre que cette date appartient à un autre calendrier que celui que nous utilisons. Si la date est différente, c'est parce que l'origine du calendrier n'est pas la même que celle du calendrier grégorien. Mais quelle est le point d'origine de notre calendrier ?



1 commentaire:

  1. Héhé, je pense savoir qui est à l'origine de cette idée de bobine...

    Sinon, il faut effectivement que je modifie un peu la mienne, surtout la fin pour montrer que la préhistoire c'est trèèèèèèèès long.

    RépondreSupprimer